Les restaurants de Quetzaltenango

Quiconque vient à Xela en aura pour son argent s’il veut manger savoureux et divers. Les meilleurs restaurants sont clairement le Pasaje Mediterraneo (cuisine méditerranéenne succulente et l’un des meilleurs restos du pays), Royal Paris (mention spéciale pour le camembert chaud au sauco) Don Carlos (y aller le dimanche matin pour le petit-déjeuner à volonté, […]

Quiconque vient à Xela en aura pour son argent s’il veut manger savoureux et divers. Les meilleurs restaurants sont clairement le Pasaje Mediterraneo (cuisine méditerranéenne succulente et l’un des meilleurs restos du pays), Royal Paris (mention spéciale pour le camembert chaud au sauco) Don Carlos (y aller le dimanche matin pour le petit-déjeuner à volonté, dont la thématique change chaque semaine). Mais on trouve aussi des pizzerias (chez mon copain français Samuel, au Sabe Delis), des restaurants indiens (Sabor de la India), vietnamo-thaï (Las Orquídeas), des hamburgers excellents et copieux (Portal de la Quinta, situé tout comme le Mediterraneo dans le passage couvert Enríquez), des pâtisseries, du café ou du chocolat chaud local (La Baviera), etc. La Equina asiática propose aussi, le dernier samedi du mois, un buffet à volonté pour Q50 avec divers plats délicieux au choix.

Pour ceux qui voudraient manger local, un sérieux problème de la ville – et du pays en général – est de n’avoir pas de vrais restaurants gastronomiques pour découvrir la cuisine guatémaltèque [lien VDN article sur ce sujet]. Signalons toutefois Utz’ Hua, une mini-chaîne de restauration guatémaltèque locale qui compte (au moins) trois restaurants, où l’on peut manger pour pas cher (Q20 à Q30 environ le repas, c’est-à-dire environ 2 à 3€), ainsi que le Sagrado Corazón. Ce n’est pas exquis, mais c’est roboratif et même assez correct. Reste que pepián, jocon ou caldo de gallina sont toujours meilleurs faits maison que dans les petits restaurants. Pour manger vraiment pas cher, il y a aussi le Sexto Estado (menus à moins de 2€). Sur le marché Democracia, Delicias Huehuetecas propose aussi des menus de spécialités locales à pas cher. Les petits stands présents un peu partout de bouffe de rue offrent parfois des tamales de bonne qualité, des bananes plantain frites, encore des rellenitos (beignets frits de banane plantain fourrés avec de la purée de haricots noirs) ou encore des grillades souvent de qualité très médiocre, mais pas chères.

Une réflexion sur “ Les restaurants de Quetzaltenango ”

  1. Les tamales sont hélas ! le grand absent des restaurants de Xela. Ou si l’on en trouve il y a de fortes chances qu’ils ne convainquent pas le voyageur. En fait, les tamales sont un plat de fête, familial, dont la préparation est longue. Si le voyager a le bonheur de pouvoir être invité à en déguster en famille, il risque fort d’être charmé par cette saveur typique de la Mésoamérique, dont il existe de nombreuses variantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>